La domotique : un moyen de sécurité pour les résidences secondaires

Vous disposez d’une résidence secondaire, et vous voulez assurer la sécurité de ce dernier. Vous vous demandez comment vous y prendre. Plus de soucis. Lisez cet article pour découvrir la domotique, une technique qui vous permet de contrôler les différents systèmes de votre maison ou entreprise même à des kilomètres.

Qu’est-ce que la domotique ?

Du latin domus qui signifie domicile et le suffixe tique (technique), la domotique est l’ensemble des différents techniques de l’électronique qui permettent de contrôler, de programmer et d’automatiser tous les appareils intégrés au sein d’un réseau. Cette surveillance se fait à distance ou sur place. Elle peut se fait grâce à des accessoires reliés avec ou sans fil. Ce qui permettra le transfert des données entre les différents points de commandes et les appareils à contrôler.
En effet, la domotique permet de programmer tous les appareils et dispositifs électroniques de la l’habitation. Que ce soit l’éclairage, le chauffage, les équipements audiovisuels et électroménagers et l’ouverture des fenêtres.
Ainsi, pour vous assurer de la sécurité de votre résidence, il est nécessaire d’avoir des accessoires de domotique. Il s’agit de la caméra IP fixe, des kits complets, des détecteurs de mouvement et des détecteurs d’ouvertures.
Caméra IP fixe vous permet de protéger votre maison de l’extérieur et de l’intérieur juste en le reliant à votre ordinateur ou à votre smartphone. Les caméras IP sont autonomes, intelligentes et n’ont pas besoin d’être reliées à un serveur ou un ordinateur pour fonctionner.

Les avantages de la domotique

L’avantage principal de la domotique est qu’elle permet de faire une réduction de l’énergie de 25 % à 30 % par an à l’intérieur d’une maison. De plus, elle améliore le confort de vie, permet une gestion centralisée de l’éclairage qui permet d’éteindre et d’activer toutes les lumières en appuyant juste sur un seul bouton. La domotique garantit également un système de sécurité automatique grâce aux alarmes et aux radars de détection.

Auteur de l’article :