Les raisons qui poussent les jeunes à aimer les films d’horreur

La peur est une sensation que tout homme peut ressentir quand il se trouve en face d’une situation assez étrange ou très effrayante. Cette réaction est bien normale, car il est permis à l’homme de prendre certaines précautions lorsqu’il se trouve devant une situation effrayante qui sort de l’ordinaire. Malgré cela, les jeunes aiment vivre ces moments de frayeurs qui sont diffusés dans les films. Découvrez dans cet article les raisons pour lesquelles les jeunes sont attirés par ces types de films.

Parce que c’est un rite de passage

Lorsqu’un adulte ayant au-delà de la quarantaine passe toute la nuit à regarder un film d’horreur cela ne change presque rien en lui. Car, selon les recherches effectuées par des spécialistes des sciences de la psychologie, les filme d’horreurs sont destiné au public des adolescents. Comme c’est le cas chez les enfants, pour qui c’est une obligation d’être initié aux dessins animés et aux contes fées. Pour en savoir plus, visitez ici. En effet, après des études effectuées sur les effets des films d’horreur sur la physiologie de ces admirateurs, on constate que les jeunes ont souvent peur quand ils regardent ces films, mais affirment qu’ils l’ont de toute façon aimé.
En effet, ils pensent que les films d’horreur ont remplacé les épreuves ancestrales, mises en place pour les diverses initiations de la jeunesse. Ainsi, si l’époque des ancêtres n’est plus d’actualité, c’est désormais le monde cinématographique qui joue le rôle d’initiateurs. Car, à travers ces films, les adolescents se préparent à affronter les épreuves destinées à la personne adulte.

Pour l’adrénaline

Certains adolescents sont attirés par ces films d’horreur simplement parce qu’ils aiment ressentir la peur au plus profond d’eux même. Les experts estiment que c’est pour être soulagé par la peur qu’ils aiment le suivre.
De même, il a été prouvé que les synapses de la peur sont situées à côté de ceux qui procurent le plaisir. Le spectateur jouit grâce à la montée de l’adrénaline en fonction du cadre dans lequel il se retrouve. Les films d’horreur sont aussi un canal par lequel les ados comprennent bien de choses dans la vie.

Auteur de l’article :