Nez cassé ou fracturé, que faire ?

Le net étant une partie très proéminente sur le visage, sa fracture n’est pas rare. Ainsi lors d’une activité sportive, d’une chute à vélo ou encore au cours d’une bagarre, le nez peut subir quelques fractures qui nécessiteraient soit une intervention chirurgicale soit une simple automédication. Dans l’un ou l’autre des cas, il va sans dire qu’il est nécessaire de savoir quel type d’intervention il nous convient afin de prendre les dispositions qui s’imposent. Découvrez alors dans cet article, comment savoir si votre nez est cassé ou fracturé ainsi que ce qu’il convient de faire lorsqu’on se retrouve dans ce cas.

La fracture nasale, qu’est-ce que c’est ?

On parle de fracture nasale lorsque suite à un accident ou un incident, coule de votre nez le liquide séreux ou œdème. En dehors de ce liquide, votre nez peut aussi saigner. La fracture nasale peut toucher aux os propres du nez que sont le cartilage et la cloison nasale. Vous vérifiez ceci sur le site suivant : https://www.mmodb.com . Lorsque que vous ne remarquez, outre ce qui vient d’être dit, d’autres symptômes, alors l’urgence d’une radiographie ne s’impose pas. Au cas contraire, il est nécessaire de faire un diagnostic au moyen d’une radiographie du crâne.

Nez cassé ou fracturé, entre automédication et l’otorhino ?

Comme nous venons de le dire, si en dehors de l’écoulement du sang ou du liquide séreux, vous ne remarquez plus aucun symptôme, alors vous n’avez pas besoin de faire recours à l’otorhino. Avec une simple automédication, vous pouvez vous en sortir. Il suffit de soigner localement dans le but de diminuer le liquide qui coulerait et d’éviter le gonflement. Mais dans le cas contraire, vous devez recourir au plus vite à un médecin pour que le traitement en vue d’une otorhino puisse commencer.

Auteur de l’article :